banner_fr.jpg

Argumentaire

 

Ce colloque s'inscrit dans une optique interdisciplinaire favorisant l'analyse du processus Apprentissage-Enseignement et la manière dont ces deux activités s'organisent mutuellement. Il fait aussi appel à des situations particulières où contextes, comportements, technologies et diversités se déclinent dans une dynamique de changement.

Nos conférenciers invités

Amaury DAELE

Amaury DAELE

Professeur HEP associé

Haute école pédagogique du canton de Vaud
conf3

Cécile DE HOSSON

Professeur des Universités

Université Paris Diderot
conf1

Dominique BERGER

Professeur des Universités

Université Claude Bernard LYON 1
conf2

Éric DUGAS

Professeur des Universités

Université de Bordeaux
Fabien FENOUILLET

Fabien FENOUILLET

Professeur des universités

Université Paris Ouest Nanterre La Défense
circle_cropped_3_.png

Georges KPAZAÏ

Professeur Agrégé

Université Laurentienne
conf1

Michel DEVELAY

Professeur émérite des Universités

Université Claude Bernard LYON 1

 

Les axes thématiques

Ce colloque, décliné en 4 axes différents, croise des données issues de recherches et de pratiques de natures différentes, de milieux et d'approches différents, pour nous ouvrir sur une réflexion dialectique initiée par différents chercheurs et praticiens.

4 axes thématiques sont proposés pour guider les propositions des communications, d'affiches et de symposiums. Ils seront aussi abordés lors des conférences plénières.

  • Axe 1: Regards croisés sur les pratiques enseignantes en didactique disciplinaire : postures épistémologiques, objets d’études et outils méthodologiques
  • Axe 2 : Compétences de demain : quel(s) enjeu(x) et quelle(s) formation(s) ?
  • Axe 3 : Emotion, Motivation et comportement scolaire
  • Axe 4 : Evaluation des enseignements, des apprentissages, des programmes et des curricula

Axe 1: Regards croisés sur les pratiques enseignantes en didactique disciplinaire : postures épistémologiques, objets d’études et outils méthodologiques

La réflexion sur les pratiques enseignantes, au cours de ce colloque, sera conduite à partir d’une approche comparative en didactique portant sur les objets étudiés, les cadres mobilisés, les méthodes de recueil et de traitement des données ainsi que les résultats obtenus en approche didactique clinique et en approche comparatiste en didactique. 

Un certain nombre d’interrogations seront soulevées en vue d’être discutées :

  • En quoi la nature des savoirs, leurs statuts, les démarches ou les dispositifs utilisés pour les transmettre, affectent-ils l’analyse des pratiques d’enseignement ?
  • Si les références utilisées pour les savoirs à enseigner relèvent généralement des épistémologies disciplinaires, quelles références sont privilégiées dans les analyses des savoirs professionnels ?
  • Les gestes professionnels sont-ils révélateurs des rapport(s) au(x) savoir(s) des enseignants et de leurs préoccupations professionnelles ? Quelles données, quels corpus sont utilisés pour les analyses de pratiques enseignantes et professionnelles ? Quels liens entretiennent-ils avec la nature des dispositifs mis en œuvre ?

Axe 2 : Compétences de demain : quel(s) enjeu(x) et quelle(s) formation(s) ?

Cet axe veut contributeur à une réflexion interdisciplinaire et à des échanges et/ou débats sur les défis, les enjeux, les opportunités, les pratiques, les innovations, le devenir de l'enseignement/apprentissage ainsi que les compétences nécessaires aux métiers de demain. Il ambitionne de donner des pistes d’amélioration de l’employabilité des diplômés du supérieur et de la qualité des formations. Il placera l'enseignement / apprentissage mais aussi les métiers dans un troisième millénaire innovant, transversal, pluridisciplinaire, avant-gardiste et technologique. Ses vecteurs d'échanges seront forcément multiples : pratiques actuelles, tendances futures, recherche et innovation.

Axe 3 : Emotion, Motivation et comportement scolaire

 L’objet des communications proposées dans le cadre de cet axe pourra donc être, sans que ce soit limitatif :

  • Une réflexion conceptuelle sur la motivation, la dynamique motivationnelle, la résignation dans le domaine scolaire et universitaire, ainsi que sur des questions plus spécifiques telles que le sentiment d’efficacité personnelle, la vulnérabilité ou encore, les compétences socio-émotionnelles.
  •  Des études sur la motivation et l’apprentissage entre autre les transformations des espaces d’apprentissage liées à l’impact du numérique.
  • Des recherches sur la motivation scolaire et les croyances motivationnelles.
  • Des collaborations interdisciplinaires, notamment entre psychologie, sciences de l’éducation et sociologie, visant à décloisonner les approches et à varier les contextes.

Axe 4 : Evaluation des enseignements, des apprentissages, des programmes et des curricula

Les questionnements qui s'inscrivent dans cet axe pourraient s’intéresser aussi bien aux pratiques d’évaluation qu’aux conceptions que se font les acteurs de ces pratiques. Ils porteraient sur « ce qui se fait sur le terrain», sur « ce qui devrait se faire » mais également sur «ce que pensent les différentes parties prenantes». Dans ce cadre, plusieurs questions peuvent être abordées :

  • Quelle(s) démarche(s) d’évaluation privilégier dans une approche de pédagogie active ? Comment mettre en place des évaluations susceptibles d'articuler les conceptions des compétences (dont celles de Tardif, 2006 et Roegiers, 2004) et les  approches de pédagogie active (dont le modèle de Lebrun, 2007)?
  • Comment faire pour transformer l’évaluation d'un simple acte de contrôle à un processus dynamique de l’apprentissage ?
  • Avec l'ouverture sur l'évaluation numérique, quelle posture l'enseignant devrait-il adopter ? Quelles en seront les implications sur les apprentissages, sur la relation éducative et sur le rapport au savoir?
  • Comment promouvoir une culture de l’évaluation et du pilotage pédagogique du système éducatif aussi bien à l'échelle scolaire qu'à l'échelle sociale?

Argumentaire et Programme du colloque

e
Personnes connectées : 1